Habitat senior
Publié le - 560 aff. -

Commerces? Bureaux? Habitation? Quelle SCPI choisir ?

Le secteur de l’immobilier d’entreprise tel que le scpi corum convictions offre des avantages qui ne sont pas accessibles avec d’autres secteurs de l’immobilier. Cependant, malgré le fait que l’immobilier de l’entreprise soit si performant, il semble qu’une partie de ce domaine, serait la proie de la conjoncture défectueuse actuelle. Dans cette optique, un redressement de la politique d’investissement est à appliquer pour assurer sa rentabilité.

Des critères momentanément rentables

Une grande partie du secteur immobilier, résiste très bien à la conjoncture actuelle en exploitant les effets de l’inertie et du décalage. La durée bien définie des contrats, constitue un frein à l’envol des marchés financiers. Il est d’ailleurs, conçu que n’arriver pas à payer ses loyers, est l’un des risques encourus lorsque l’activité est en pleine chute. Toutefois, dans la réalité, les loyers impayés ne s’alignent pas sur la conjoncture ni sur l’augmentation des prix, mais s’accordent plus sur la macroéconomie. D’où l’optimisation des performances et une apparente stabilité des prix.

La conjoncture économique et financière

Qu’importe ce qui peut être pensé, l’immobilier d’entreprise est basé sur l’état économique général. Ceci fait qu’il ne soit pas vacciné contre les effets de la fiscalité pesant sur les propriétaires. En définitive, l’immobilier reste soumis à la pression des fluctuations de l’environnement économique, du fait des multiples corrélations existant entre eux.

La rentabilité d’un investissement dans ce secteur, doit donc tenir compte de la croissance et de la fréquence d’existence d’un produit sur le marché. il existe en effet, un certain dynamique qui meut quelques-uns des sous-parties du secteur immobilier, même s’il n’est pas très flagrant dans la vie quotidienne.

Les biens immobiliers nouvellement mis sur pied ainsi que ceux qui viennent d’être réhabilités, supplantent progressivement les établissements ne respectant pas les normes en vigueur. Il en est également ainsi, des établissements hôteliers dont l’évolution reste sous l’emprise des fluctuations du tourisme étranger. Quant aux petites et moyennes entreprises, leur dynamique repose majoritairement sur le renouvellement du parc immobilier. Qu’importe le moment d’investissement, il faut prendre en compte ces facteurs pour assurer la rentabilité des revenus locatifs ainsi que la valeur des actifs acquis ou placés.

Bavardez concernant ce billet !

Les publications similaires de "Actu senior"

  1. 5 Juil. 2018Les quartiers Bayonnais pour prendre sa retraite156 aff.
  2. 1 Juil. 2018Ou stocker ses meubles quand on habite Marseille?42 aff.
  3. 17 Déc. 2017Logement spécialisé senior à Bayonne354 aff.
  4. 28 Nov. 2017Quels sont les différents types de handicaps ?477 aff.
  5. 24 Nov. 2017Ecoledudos.org pour pallier la perte de mobilité des séniors291 aff.
  6. 23 Nov. 2017L'importance d'une aide professionnelle à domicile265 aff.
  7. 18 Nov. 2017Focus sur les troubles de la marche des personnes âgées315 aff.