Habitat senior
Publié le - 229 aff. -

L'EAU CHAUDE SANITAIRE

L'eau chaude sanitaire peut être produite par des appareils autonomes, cumulus ou accumulateurs, ou des chaudières dites "mixtes". Des panneaux solaires peuvent venir en complément de l'installation d'origine avec un chauffe-eau solaire individuel.

La température de consigne est comprise entre 55 et 60°c pour éviter les brulures et le tartre. En dessous le développement bactérien dans la cuve est à craindre.

Dans certaine région, en raison de l'entartrage des canalisations ou de la corrosion, un traitement de l'eau du réseau s'avère indispensable.

Besoins quotidiens d'eau chaude sanitaire

Nbr Personnes
Consommation
Capacité Cumulus
Chauffe-bains ou Accumulateur au gaz Ballon d'une Chaudière mixte
Evier, Lavabo
et douche
1
50 L
75 L
23 à 28Kw
75 L
50 L
2
95 L
100 L
Evier, Lavabo
baignoire et douche 2
>90 L
150 L

> 100 L
75 L
3
> 150 L
200 L

> 100 L
> 100 L
4
200 L
250 L

> 200 L
> 120 L
Evier et 2 salles de bains
4
200-250 L
300 L

> 200 L
>120 L
+4
300 L
300 L

> 200 L
> 150 L


LES BALLONS ELECTRIQUES

L'atout majeur de la production d'ECS par électricité est l'aspect pratique de l'installation. De 15 à 500 litres les cumulus proposent des solutions adaptées. Posé à proximité d'un évier qui est trop éloigné du systême du production principal, un ballon d'une capacité de 30 litres délivre de l'eau chaude au fur et à mesure de la demande.

Si l'eau est trop calcaire le choix du ballon avec résistance montée sur stéatite s'impose. La vitesse de formation du tartre est diminuée et la résistance peut être changée sans vider le chauffe-eau.

Si l'eau est douce, un modèle avec une résistance blindée placée directement dans l'eau est suffisant.

LES CHAUFFE-BAINS ET ACCUMULATEURS A GAZ :

Une production d'eau chaude au gaz indépendante peut se justifier pour des raisons pratiques et de coût. Une chaudière mixte coute plus cher qu'une chaudière pour le chauffage et et un systême de production indépendant. L'avantage d'une telle installation est que l'eau chaude sera toujours disponible même en cas de panne de la chaudière.

Le chauffe-bains instantané à gaz répond à des besoins limités. Il peut s'installer dans la cuisine ou la salle de bains, lorsque les points de puisage sont éloignés de la chaudière.

Les accumulateurs à gaz produisent beaucoup d'eau à une température stable, ils s'installent plutôt dans la chaufferie ou une pièce annexe. Leur installation nécessite une évacuation par un conduit feu ou une ventouse. Avec une capacité de 75 à 200 litres la très grande majorité des modèles se pose au sol.

LES CHAUDIERES MIXTES :

La chaudière est programmée pour assurer en priorité les besoins d'eau chaude sanitaire. Les ballons sont soit intégrés à la même carrosserie, soit placés à côté ou sous la chaudière. La puissance de la chaudière doit pouvoir réchauffer le ballon en 15 à 30 miniutes pour un bon confort.

La micro-accumulation pallie l'inconvénient du systême de production instantanée, à savoir le temps de mise en température de l'eau au début du puisage. Ce systême convient pour des puisages successifs. Des demandes simultanées sont déconseillées en raison de la baisse du débit.

La semi-accumulation associe les techniques de l'instantanéité et de l'accumulation grâce à un ballon intégré à la chaudière de 40 à 60 litres . Les petits puisages ne nécessitent pas le réallumage du brûleur.

LES CHAUFFE-EAU SOLAIRES

Le chauffe eau solaire individuel (CESI) est un matériel fiable et performant dans les régions ensoleillées. La circulation de l'eau par thermosiphon ne fait appel à aucune autre source d'énergie que celle du soleil, mais le ballon doit être installé au-dessus des capteurs solaires.
La circulation forcée comporte une pompe électrique, ainsi le ballon peut être installé dans un local éloigné des capteurs. Le CESI peut être raccordé en série avec un ballon d'eau chaude existant, celui-ci devient solaire en belle saison et réalise l'appoint lorsque l'ensoleillement est insuffisant.

Compte tenu des aides financières actuellement accordées, le surcoût de l'installation est récupèré au bout de 8 à 12 ans.

Bavardez concernant ce billet !

Les publications similaires de "Fomotique"

  1. 6 Fév. 2015ANTICIPER ET RAISONNER A LONG TERME208 aff.
  2. 4 Mars 2013L'ISOLATION THERMIQUE ET ACOUSTIQUE219 aff.
  3. 2 Mars 2013LES VERANDAS222 aff.
  4. 1 Mars 2013LA VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE208 aff.
  5. 28 Fév. 2013AMENAGEMENTS DIVERS210 aff.
  6. 23 Fév. 2013AMENAGEMENT SANITAIRE - SALLE D'EAU220 aff.
  7. 20 Fév. 2013AMENAGEMENT DE CUISINE182 aff.